Freelance

Freelancing VS portage salarial : quel statut choisir en me lançant comme indépendant ?

Written by Benjamin Leysen

8 minutes of reading

En choisissant de devenir indépendant, c’est un tout nouveau monde qui s’ouvre à vous. Bien plus de libertés, de flexibilité et beaucoup de nouveaux challenges. Vous avez envie de faire le grand saut mais ne savez pas dans quoi vous vous engagez ? Vous avez envie de goûter à cette liberté mais avez aussi un peu peur de toutes les contraintes administratives que cela implique ?

Pas de panique, c’est tout à fait gérable. Une des premières étapes lorsqu’on l’on devient indépendant, consiste à devoir choisir son statut juridique. Plusieurs options s’offrent à vous. Nous avons décidé de vous présenter deux d’entre elles:

  • Devenir freelance

ou

  • Bénéficier du portage salarial

L’une n’est pas mieux que l’autre, mais il s’agit de se rendre compte que plusieurs possibilités existent. En effet, les différents statuts comptent parmi eux de nombreux avantages, mais pas seulement.

Le freelancing

 

Se lancer dans le freelancing est une réelle expérience et a déjà conquis un grand nombre de personnes. En devenant freelance, vous allez pouvoir gérer votre activité de manière 100% autonome.

Travailler en tant que freelance vous offre aujourd’hui de nombreux avantages et une grande liberté, à beaucoup de niveaux. En se lançant dans cette voie, vous aurez la possibilité de choisir:

Ceci vous permettra de faire vos propres choix et de mener votre carrière où bon vous semble.

Une fois freelance, vous devenez automatiquement à la fois entrepreneur et votre propre employé. Cette flexibilité et cette indépendance plutôt exceptionnelles rendent le statut de freelance très attrayant et motivant.

Les motivations de se lancer comme freelance sont donc personnelles, et bien souvent différentes d’une personne à l’autre. Ce mode de vie inspirant offre clairement des avantages et donne souvent envie à de nombreuses personnes de se lancer sur ce chemin. Cependant, ce serait trop parfait si tout ceci venait sans aucunes contraintes.

En effet, comme freelance, vous devrez savoir gérer:

  • votre propre production
  • votre administration
  • votre marketing
  • vos ventes
  • vos finances et autres réalités professionnelles liées à votre statut.

Car personne d’autre ne le fera pour vous. Chaque partie prend donc du temps et demande une bonne gestion du stress, car les projets doivent continuer à « rouler » tout en assurant votre propre gestion et administration en coulisses.

Ces différents points peuvent paraître anodins. Cependant, pour faire les choses correctement, c’est un temps considérable que vous devrez accorder aux parties plus administratives et « contraignantes » de votre activité.

Le portage salarial

 

Parallèlement au freelancing, se sont donc développées des solutions pour ceux qui appréhendent le côté administratif. Même si le portage salarial est moins connu, il reste un statut très avantageux qui a été créé pour accompagner des indépendants souhaitant travailler à leur compte sans pour autant créer leur société. Nous parlons donc d’une solution conciliant liberté de l’entrepreneur et protection sociale du salarié.

Comment cela fonctionne ? C’est assez simple. Le processus s’organise autour d’un contrat en tripartite entre le porté, son client et la société de portage salarial. Comme indépendant porté, vous réalisez votre mission auprès du client de votre choix. En complément du contrat signé avec le client, vous signez également un contrat de travail de portage salarial. Vous réalisez la mission, et c’est la société de portage qui vous payera immédiatement le montant qui vous est dû. Le client, pour sa part, payera le montant facturé à la société de portage salarial.

En se tournant vers une entreprise de portage salarial, vous aurez l’opportunité de développer une activité professionnelle indépendante, tout en bénéficiant de la même couverture sociale qu’un salarié classique. Cette protection sociale inclut la santé, la mutuelle, un salaire minimum et parfois même un chômage. Cette solution séduit un nombre important de personnes désireuses d’une solution simple et sécurisée.

 

Cependant, cette solution a un coût. La société de portage se rémunère grâce à des commissions prélevées sur les honoraires versés par les clients. Le pourcentage de ces commissions varie légèrement d’une société de portage à l’autre. Et en plus de ces commissions s’ajoutent les cotisations salariales et patronales prélevées sur le montant restant.

L’aspect beaucoup plus formel du portage salarial a également parfois tendance à effrayer certaines personnes qui désirent bénéficier du portage salarial. En effet, plus de contrats et de conventions doivent être signées par différentes parties (le porté, la société de portage et le client).

Vous l’aurez compris, chacune des deux options représente pas mal d’avantages, mais quelques inconvénients aussi. Il est important de mentionner que l’une n’est pas mieux que l’autre. Chaque individu a des besoins différents et c’est sur base de ces besoins qu’il est nécessaire de prendre une décision.

Enfin, il est important de garder en tête que se lancer comme indépendant (freelance ou porté) est une aventure qui repoussera vos limites et qui vous remplira de satisfaction personnelle. Peu de gens ont en effet l’opportunité de travailler sans devoir se soumettre à une hiérarchie qui peut parfois s’avérer frustrante. Un conseil ? Renseignez-vous, documentez-vous et lancez-vous !

Similar posts